Accueil

Choisir son électroménager en fonction de son économie d’énergie

Savez-vous que près de 55% de la consommation d’électricité au sein d’un ménage résultent exclusivement de l’utilisation des appareils électroménagers ? Eh oui, le confort se traduit trop souvent dans les factures mais il suffit cependant de bien s’informer avant d’acheter des équipements de cuisine, pour renforcer ou renouveler vos capacités ménagères afin de gagner sur le double de votre consommation en énergie. A travers ces quelques informations, vous comprendrez que tout est dans la comparaison et la manipulation !!!

 

Trouver l’étiquette énergie

L’étiquette énergie a été adoptée depuis 1995 par la Commission européenne. Le système est assez simple et il permet aux consommateurs de se renseigner avec précision sur l’énergie consommée par un appareil électroménager. C’est une étiquette qui sert à la fois de label mais qui permet aussi d’attribuer une classe d’énergie aux électroménagers. En outre, elle informe surtout sur les caractéristiques énergétiques de ces appareils. Tous les appareils en possèdent ainsi obligatoirement. L’étiquette comporte en général les quatre catégories suivantes :

  • Les références de l’appareil qui informent sur le fabriquant et le modèle
  • La classe énergétique (qui doit le plus attirer notre attention et qui sera l’objet de la prochaine section)
  • Diverses informations dont la capacité, la consommation à l’année et l’efficacité
  • Le bruit estimé en décibel et qui est émis par l’appareil lorsqu’il est en marche

 

 

La classe énergétique

La classe énergétique est codée par des lettres allant de A à G et avec des couleurs qui y correspondent respectivement. Le bon réflexe à privilégier est tout simplement de choisir un appareil avec la catégorie A dont le code de couleur vert indique une économie d’énergie importante. A l’inverse, la lettre G avec le code de couleur rouge révèle un appareil à usage coûteux ou qui est le plus gourmand en consommation d’énergie.

 

 

 

L’année 2011 a aboutit à l’apparition d’une nouvelle version de cette fameuse étiquette. Elle est désormais basée sur des pictogrammes et qui visent ainsi à décrire les produits en cinq catégories :

  • Les appareils de froids (réfrigérateur, congélateur)
  • Les appareils de stockages du vin électrique
  • Le lave-linge
  • Le lave-lave vaisselle
  • Les téléviseurs

Cette nouvelle version de l’étiquette énergie est adoptée par tous les fournisseurs de gros électroménagers au sein de l’ensemble des pays de l’Union Européenne, c’est-à-dire entre 27 pays. La nouvelle étiquette d’energie permet de voir plus de distinctions entre les appareils d’une même catégorie. En effet, trois autres classes sont précisées dans la catégorie A : A+, A++ et A+++.

 

Exemples de choix d’un électroménager économe

L’appareil frigorifique est parmi les équipements indispensables en cuisine. Les critères de sélection peuvent être nombreux car il faut se fixer sur le modèle, l’esthétique et la pratique. En outre, l’aspect économique doit aussi être tenu en compte. En tout, l’objectif est d’opter pour un modèle doté d’une performance et d’un design mais en même temps qui n’est pas coûteux en matière d’énergie. Après le frigo suit en général le lave-vaisselle et pour votre information, il faut vérifier sur l’étiquette énergie car un lave-vaisselle de douze couverts ne doit pas normalement excéder 1,05 kWh/cycle.

 

Pourquoi choisir un appareil économe en énergie…

C’est d’abord un souci de rentabiliser l’investissement de l’utilisateur car l’économie réalisée sur la facture d’électricité sera toujours évidente. En plus, vous aurez fait le bon choix pour l’environnement. En effet, réduire la consommation d’énergie contribue largement à la diminution du réchauffement climatique. Ainsi, opter pour un appareil moins énergivore serait plus qu’écologique et vous pouvez avoir plus d’information dans ce sens en visitant le site de l’ADEME.

Critiques sur les appareils économes et la nouvelle étiquette

Le plus grand souci de la plupart des consommateurs repose sur le prix de ces appareils. En effet, selon des enquêtes statistiques, une différence de 85 euros est notée entre deux réfrigérateurs de classe A et A+ et voire même jusqu’à 282 euros pour une classe A++. Selon ces calculs, les frais que demandent un appareil économe ne seraient rentabilisés qu’après une dizaine d’années en optant pour un réfrigérateur de classe A+. Pour ceux qui choisissent la classe A++, leur réfrigérateur seront certes moins énergivores mais au bout de combien de temps l’écart de prix consenti pour une économie d’énergie sera-t-il rentabilisé ? Pour ne dire, … jamais en tenant compte de la durée de vie moyenne des appareils frigorifiques. Par ailleurs, un sèche-linge choisi dans la catégorie A est de 532 euros plus coûteux que le moins économe, répertorié dans la classe C. Ainsi, ce ne serait qu’après une utilisation éventuelle de 10 ans qu’une économie de facture de 290 euros sera atteinte.

 

La réclamation de l’UFC Que choisir

La société UFC Que choisir demande l’application d’un système bonus malus pour les appareils électroménagers ! C’est un système, assez simple qui consiste à imposer un malus aux équipements grands consommateurs d’énergie et un bonus aux appareils plus économes. Une telle stratégie aurait déjà fait ses preuves, d’après le président de l’association Alain Bazot, en Italie, aux Pays-Bas et en Belgique. Par ailleurs, le même personnage dénonce l’étiquetage énergétique classant les appareils électroménagers de A à G obsolète. Alors, il revendique également une remise à plat de ce système d’étiquetage. En effet, suite à des enquêtes, il s’avère que les magasins n’ont plus enregistrés de vente de réfrigérateurs de classe B à G. Ainsi, un acheteur serait trompé par le choix d’un réfrigérateur de catégorie A, d’après toujours Alain Bizot, car c’est le modèle qui consomme le plus d’énergie, en effet les meilleurs modèles sont désormais dans les catégories A+ ou les A++.

 

Autres paramètres influençant une économie d’énergie

Divers indices sont proposés dans le choix d’un appareil électroménager moins énergivores dont la classe A, A+ et A++. Cependant, les fréquences d’utilisation et les conditions d’utilisation, l’entretien de l’appareil et la température du milieu où celui-ci est placé contribuent également à l’énergie nécessaire qu’il doit consommer. Ainsi, pour être sûr de choisir le modèle le plus économique en appareil réfrigérateur par exemple, il est conseillé d’utiliser un frigo fonctionnant avec de l’énergie renouvelable. Et dans une optique écologique, un frigo fonctionnant à l’énergie solaire est la plus recommandée.

 

Les appareils électroménagers les plus économes du marché

Les utilisateurs ont la possibilité d’effectuer des comparaisons en ligne avant de faire leur choix. Ceci en consultant le site du Guide Topten éco. C’est un site qui travaille comme un comparateur dynamique en ligne. Son rôle est d’effectuer des analyses de comparaison écologique entre les appareils électroménagers entres autres. Ainsi, il effectue un classement sur des choix préétablis parmi les équipements les plus économes avec un prix d’achat situé dans la moyenne du marché. Par ailleurs, à chaque type d’appareil, les meilleurs choix du moment selon les références et les critères choisis, la taille, la fonction et la marque sont regroupés. En outre, le classement est également effectué sur quelques données rangées par ordre d’importance au moment des achats. Il s’agit des performances qui incluent la contenance et l’étiquette énergétique, le coût, le niveau sonore, la consommation en eau par cycle de référence pour un lave-vaisselle ou un lave-linge, une estimation de la facture électrique engendrée par l’utilisation sur un délai d’une dizaine d’années et en dernier lieu une photographie de démonstration « zoomable ».

 

Quelques astuces

De simples habitudes à acquérir seront synergiques après le choix d’un appareil électroménager selon son économie d’énergie. Ainsi, ces gestes sont surtout à adopter en cuisine, par exemple avec votre autocuiseur, il est possible d’économiser 30 % d’énergie en le gardant couvert pendant la cuisson. Et entre un four classique et le four à micro-ondes dont vous savez, à combien l’écart de prix semble exorbitant, sachez que le four à micro-ondes consomme plus qu’un four classique alors utilisez uniquement la micro-onde pour le réchauffage. En outre, pensez à réduire la durée de préchauffage de votre four et aussi à le stopper quelques minutes avant la fin de la cuisson. Du côté des appareils de froid, (les congélateurs, les appareils frigorifiques ou les caves à vin électriques) mettez-les dans une pièce loin de toute source de chaleur. De préférence, les congélateurs et les caves à vin sont même à mettre dans la cave ou au sous-sol. Il faut penser à dégivrer un congélateur en moyenne tous les deux mois car du givre épais de 5 mm 30 % de consommation d’énergie en plus. Pour le lave-vaisselle ou le lave-linge, c’est assez simple mais il fallait le savoir qu’en les branchant sur le réseau d’eau chaude solaire, vous ne consommerez plus que 20 % de l’énergie qu’exige un appareil déjà catégorisé A (économe) ! En récapitulant, le choix d’un A++ peut s’avérée encore plus bénéfique avec des gestes à adopter au quotidien.

 

 

Conclusion

En économie d’énergie, comparez-bien les étiquettes de consommation avant de faire un choix en électroménager! Et en bon utilisateur, sachez également que tout ce qui est écologique rime avec économie alors informez-vous sur les sources d’énergie les plus adaptés à vos appareils !!!