Accueil

Comment choisir sa nouvelle literie?

La literie occupe une place importante sur le confort et le sommeil de rêve de ses préoccupants. En cas de mal adaptation ou mauvais état de cet équipement indispensable de la maison, il peut entraîner de maux de dos et raideurs. Afin d’aider les personnes souhaitant installer un nouveau matériel, les spécialistes sont prêts à leur guider en répondant à la question : comment choisir sa nouvelle literie ?

 


Moment propice au changement de literie
Au réveil, le matin, il se peut que vous vous sentiez mal au dos. De plus, la forme de votre corps reste sur votre matelas. Dans ce cas, il est temps de penser à changer la literie. En effet, après plus d’une dizaine d’année de sa mise en service, elle commence à se dégrader et n’est plus apte à fournir un sommeil de rêve à ses préoccupants. Ainsi, les spécialistes conseillent de renouveler le matelas et le sommier tous les dix ans. Dans l’objectif d’offrir à la litière un ensemble homogène, il est indispensable que les nouveaux matelas et sommiers soient de la même marque. Toutefois, si le sommier n’est pas encore ancien et répond aux exigences de ses utilisateurs, il suffit d’acheter un matelas de qualité. Mais dans la mesure où le sommier est à lattes fixes ou à croisillons, il faut axer le choix sur un matelas de qualité et très confortable. D’ailleurs, il est déconseillé de dormir sur un matelas posé sur le sol. Cela l’use rapidement et les préoccupants peuvent se soumettre à une manque d’aération.

Sachons qu’au fil du temps, la litière soumet à des rudes épreuves avec plusieurs pressions durant toutes les nuits. Suite à des études effectuées, environ 50 mouvements par nuitée sont effectués par une personne. De plus, la quantité d’eau absorbée par un matelas, tous les ans, environne les 150 litres par personne. Au jour le jour, le matelas et le sommier s’effondrent. Et, cela affecte particulièrement la qualité du sommeil. L’ancienneté de la litière est prouvée par les maux de dos et l’insomnie. Aussi, le matin, une cuvette reste visible sur votre litière. Pour solutionner ces divers cas aggravant le stress, acheter une nouvelle literie s’avère être une bonne idée.

Toutes personnes mettant en service des vieux matelas ont inéluctablement du mal à dormir. Le matin, elles sont fatiguées et n’arrivent pas à se débarrasser des stress, car leur litière est devenue trop dure et grumeleuse. A chaque réveil, les couples se trouvent au milieu du lit. D’où, il est grand temps de songer au changement d’une nouvelle literie. Choisir sa nouvelle literie s’avère être une tâche décennale. Toutefois, avant d’opérer à l’achat dans les magasins spécialisés, quelques points méritent d’être considérés. En effet, il est important de savoir s’il est nécessaire de changer en même temps le matelas et le sommier. Le choix de matelas (en mousse ou à ressorts) est la seconde tâche à faire. Aussi, il faut que les acheteurs soient au courant de l’importance ou non d’une literie de marque. D’où, après la décision de changement de literie, le choix n’est pas toujours facile. Il faut savoir comment choisir sa nouvelle literie.

 


Choisir sa nouvelle literie : les critères
D’après l’Union Française de la literie, afin de passer un sommeil de rêve, il faut que le sommier rime avec le matelas. Ainsi, il est déconseillé d’associer un matelas à mousse avec un sommier à ressort, car dans ce cas, le premier serait usé trop vite. Notons que le matelas à mousse est fait uniquement pour les sommiers à lattes. Afin d’avoir accès à un soutien très souple, il est conseillé d’opter pour un matelas et un sommier à ressort. Tandis que le matelas à ressort ou en mousse avec un sommier à lattes offrent un soutien ferme. En ce qui concerne le choix de fermeté : les critères dépendent des exigences des utilisateurs : moelleux, très ferme, ferme ou ergonomique. Un matelas idéal convient à la morphologie, au poids et aux gestes de couchage de son préoccupant. Remarquons qu’un matelas trop ferme n’est pas bon pour le dos. Ceci offre la souffrance à la colonne vertébrale. De ce fait, un outil plus souple est le plus adapté. Par contre, un matelas trop mou n’arrive pas à soutenir toutes les parties du corps notamment les épaules, le bassin et la colonne vertébrale. De plus, le dormeur ne se sent pas à l’aise lors des changements de positions durant le sommeil. Il est à noter que jusqu’à présent aucune norme universelle ne définit la dureté de la literie. A cet effet, tout dépend de la préférence. Et surtout, avant d’opter pour un matelas, l’essai est indispensable.

En ce qui concerne le sommier, le choix doit se baser sur la morphologie du dormeur. Egalement, l’équipement doit offrir de soutien plus ferme à chaque partie du corps comme les épaules, le bassin, les fessiers, le thorax, la tête et les lombaires. Aussi, la comparaison des matières, notamment les laines, le coton, la soie et la microfibre, est indispensable. De plus, les technologies appliquées pour la conception des matelas et sommiers doivent être figurés parmi les critères de sélection. Bien évidemment, elles répondent toutes aux exigences de notre ère actuelle ; par contre il vaut mieux choisir celles qui nous conviennent.

En parlant des dimensions, il faut se baser sur la taille et le nombre de la personne qui va dormir sur le lit. Les solitaires avec de morphologie normale peuvent choisir une nouvelle literie de 90 x 200 cm. Nombres de lits disposent de 190 cm de longueur. Toutefois, un lit de 2 mètres offre plus de confort pour un adulte. Dans la mesure où une différence remarquable de poids est constatée sur les dormeurs à deux, il vaut mieux mettre en service deux couchages individuels sur un même sommier. Il est aussi possible de les poser sur deux sommiers accolés. Les matelas peuvent être reliés via un velcro.

D’après tout, la corpulence et la morphologie tiennent une place importante sur le choix de sa nouvelle literie. La fermeté du matelas varie selon le poids de chaque occupant. Ainsi, les personnes à poids plumes se sentent à l’aise sur un lit mou. Ce n’est pas le choix de garnissage qui est en manque surtout après l’invention des nouvelles technologies notamment le latex, les ressorts ensachés et la mousse de polyuréthane.
 


Comment opérer à l’essai de sa nouvelle literie en magasin ?
Afin d’éviter un achat regrettable et dans l’objectif d’avoir une literie plus que satisfaisant qui répond à nos exigence, il faut faire l’essai. D’ailleurs, ce test est la principale clé permettant de mesurer le confort et la qualité du matelas. Bien évidemment, cela évite les mauvaises surprises à l’arrivée chez soi. Toutefois, la plupart des acheteurs n’osent pas procéder à cette étape. Tandis que d’autres ne savent pas les méthodes idéales permettant de tester une literie. Pour connaître si un matelas vous convient, il faut opérer à l’essai durant au moins 15 minutes en effectuant les mouvements durant le sommeil : allonger et retourner. Dans le cas où votre coude s’enfonce, le matelas n’est pas idéal et, il faut opter pour une literie plus ferme. A part tout, il faut veiller à ce que la colonne vertébrale se tienne bien droite quand on est en position allongée.

 


Comment choisir sa nouvelle literie pas chère
Parfois, le problème au niveau budgétaire empêche le projet d’achat d’une nouvelle literie. De plus, il n’est pas toujours facile voire même impossible de trouver une literie de haute qualité à prix abordable. D’ailleurs, il est à remarquer qu’il faut compter plus de 600 euros afin d’avoir une literie de qualité. Toutefois, notons que ce ne sont seulement pas les matelas fabriqués à partir des matières luxueuses qui permettent de sommeil de rêve. Ces critères ne font qu’augmenter le prix mais pas forcément le confort. En outre, des soldes sont disponibles pour les literies. C’est un moment idéal pour trouver un lit de rêve à prix assez économique. Pour aider les acheteurs à trouver une literie à prix abordable, des sites Internet mettent en scène des bons plans. A part tout, la comparaison de prix doit précéder l’achat.

Bien que nous passons le tiers de notre vie sur cette planète Terre à dormir, nombreux sont ceux qui omettent la qualité de la literie. Théoriquement, il faut songer au changement des matelas tous les dix ans. Afin que les nouveaux lits puissent durer plus longtemps, l’entretien est indispensable. Durant les premiers mois d’usage, la vigilance s’impose, car les matières souples de garnissage doivent se stabiliser afin d’épouser parfaitement la forme du corps de l’occupant. Pour terminer, il ne faut surtout pas prendre à la légère les autres accessoires qui s’unissent à la nouvelle literie pour concocter une bonne nuit comme les oreillers, les traversins, les couettes et le linge du lit !