Accueil

Guide d'achat tondeuses à gazon

Guide d'achat tondeuses à gazon


Introduction :

Vous en avez assez de tondre votre pelouse à la main ? Vous en avez marre de revoir toujours votre herbe repousser sans avoir le temps de souffler ? Vous souhaitez vous renseigner sur les tondeuses à gazon pour savoir quel produit est fait pour vous ? Vous êtes au bon endroit, alors suivez le guide !


La tondeuse :

Inventée en 1830 au Royaume Uni par Edwin Beard Budding, la tondeuse à gazon est une machine (motorisée ou bien manuelle) servant à couper l’herbe des pelouses et gazons à une hauteur régulière et homogène.

Elle fut à l’origine crée pour un usage destiné aux grands jardins et parcs publics et pour les terrains de sports. Le besoin pour un tel appareil se développa avec l’arrivée de nouveaux sports au Royaume Uni : Cricket, Football, Rugby, Golf etc. Tous ces sports qui sont joués sur des surfaces recouvertes d’herbes, nécessitaient jusqu’alors un coupe manuelle faire à la faux et nécessitant de nombreuses heures de main d’œuvre.

Image


La classification des tondeuses :

Elle s’effectue généralement tout d’abord en fonction de l’énergie utilisée pour la faire fonctionner. On distinguera donc :
  • Les tondeuses sans moteur
  • Les tondeuses à moteur à thermique
  • Les tondeuses à moteur électrique
Chaque catégorie dispose de sous-catégories que nous allons voir dans chaque partie qui suit.


Les tondeuses sans moteur :

Dans cette catégorie, les pales qui coupent l’herbe sont entrainée par les roues de la tondeuse qui touchent le sol. On compte par exemple dans cette catégorie les tondeuses dites « manuelles », poussée à l’aide d’un manche par une personne qui se positionne debout. On y compte aussi les tondeuse-vélo ou encore les tondeuses-remorque. Ces dernières sont installées derrière un véhicule motorisé ou non, mais ne comporte pas elle-même de système à moteur.
Ces tondeuses utilisent dans la grande majorité des cas une lame hélicoïdale offrant un rendu homogène et soigné à la coupe.

Image


Les tondeuses à moteur thermique :

On distingue deux types de tondeuses dans cette catégorie :
  • Les tondeuses à moteur quatre temps
  • Les tondeuses à moteur deux temps
Les moteurs à deux temps sont généralement bruyants et réservés aux petits appareils comme les débroussailleuses. Les tondeuses avec des  moteurs à quatre temps sont elles en voie de développement. Elles nécessitent bien souvent un remplissage d’huile en plus de l’essence. Le moteur quatre temps est plus adapté que le deux temps à des travaux longs et plus silencieux. Il permet aussi généralement une plus grande largeur de coupe.


Les tondeuses à moteur électrique :

On distingue deux types de tondeuses dans cette catégorie :
  • Les tondeuses alimentées par un câble
  • Les tondeuses alimentées par une batterie

Image



Les tondeuses à moteur :
On distingue deux types de tondeuses dans cette catégorie :
  • A pousser ou autotractée
  • Tondeuse autoportée
  • Tondeuse robot autonome
Les tondeuses à pousser nécessitent la poussée d’un individu, alors que les tondeuses autotractées se déplacer et peuvent supporter leur propre poids, mais pas celui de l’individu qui les guide. Ce type de tondeuse existe aussi bien en moteur à essence qu’en moteur diesel.

Les tondeuses sur coussin d’air sont un cas un peu particulier, car au lieu de se mouvoir dans le sens de leurs roues, elles se déplacent dans n’importe quelle direction au sol. En effet elles n’ont pas de roues et les coussins d’air leur permettent de glisser sur l’herbe sans contrainte de direction. Cet avantage en fait la tondeuse la plus demandée dans des cas de terrain difficiles spécifique : sols irréguliers, contours difficiles et enfin pentes fortes. Les tondeuses sur coussins d’air existent aussi bien en moteurs électriques qu’en moteurs à essence.

Les tondeuses autoportées ont pour avantage de permettre à l’individu qui les manipule de se reposer sur elle (souvent s’assoir) pendant qu’il les manipule. C’est un outil particulièrement utile pour les espaces volumineux. En effet ce type de tondeuse permet de minimiser les efforts physiques et donc la fatigue !

Souvent utilisée pour les superficies moyennes et grandes, elles sont peu nécessaires pour des surfaces de moins de 1000 mètres carrés. Ces tondeuses diminuent les repos et autres temps morts. En fonction de leurs utilisations, ce type de modèle existe en différentes tailles de plateau de coupe (largeur des pales qui coupent l’herbe) : allant de 50 centimètres à un mètre environ.

Les tondeuses robot autonome correspondent au type le plus récent de cette catégorie. C’est un outil peu puissant et à faible capacité, mais le plus autonome de tous les modèles de tondeuse. Son alimentation s’effectue via une batterie. Cette dernière peut être rechargée de trois façons : manuellement (en la branchant sur le secteur), en continu (à l’aide de cellules photovoltaïques placées sur le châssis), enfin automatiquement, dans les cas ou le robot est programmé pour aller retrouver tout seul son chargeur quand sa batterie est faible.

Image

 


Catégories de lames :

On distingue deux types de tondeuses dans cette catégorie :
  • Lames hélicoïdales
  • Lames rotatives
  • Fléaux
Les lames hélicoïdales sont des lames courbées et fixées sur un cylindre qui tourne horizontalement au raz du sol. A l’opposé des lames rotatives classiques (qui fonctionnent come les pales d’un hélicoptère) les hélicoïdales n’arrachent pas l’herbe. Au lieu de cela, elle vont rentrer en contacte avec un autre cylindre pour former une sorte de ciseaux cylindrique.

Un ensemble de lames rotatives est formé de lames disposées horizontalement et qui tournent autour d’un axe vertical comme les pales d’un hélicoptère. Avec une vitesse moyenne de 3000 tours par minute, on obtient en moyenne 100 coupes par seconde ! Ceci explique facilement le caractère dangereux de l’appareil et les précautions d’emploi qui en découlent. Chaque lame à une action qui peut se décomposer en trois étapes : Tout d’abord, la forme de la lame à un effet déflecteur sur l’herbe. (On note que cela rajouter encore du bruit à celui déjà généré par le moteur) Ensuite la lame a un effet aspirant qui redresse l’herbe. Enfin la coupe de l’herbe s’effectue et le flux d’air permet de rejeter l’herbe dans une direction spécifique (goulotte d’éjection ou bac à herbe).

Afin de se débarrasser plus facilement des déchets occasionnés par la coupe de l’herbe, des lames spéciales équipent certaines tondeuses. Ces lames permettent de recouper l’herbe qui retombe alors en fines particules, c’est le « Mulching ».

Les féaux sont des fils agissants comme des fouets et qui coupent au vol tous les brins d’herbe. Ces fils sont généralement en matières plastiques ou en fil d’acier. Le type de matériau conditionne de par sa nature, la force de la coupe. Ce type de système est généralement incorporé aux débrousailleuses et autre outil ne nécessitant pas une très grande force dans la coupe.



Le « kit mulching » ou accessoire de broyage :

La tondeuse à « Mulching » est équipée de lames plissées lui permettant de broyer les brins d’herbe en fines particules qui retombent au sol. L’avantage de ce type de système est qu’il enlève le besoin habituel de ramasser et stocker le gazon. Un autre grand avantage est que ces petites particules forment un engrais naturel ainsi qu’une solution de rétention de l’eau qui améliore l’hydratation et limite l’évaporation.

Les imperfections et limitations de ce système sont les suivantes : premièrement ces particules favorisent la prolifération des mousses. Ensuite les lames s’abimes relativement rapidement et ont besoin d’être aiguisées ou remplacées assez fréquemment. Enfin, toutes ces particules en suspend occasionnent des blocages au sein de la machine.

Image


Le « carter » ou plateau de coupe :


Le plateau de coupe peut être  avec ses avantages et ses inconvénients dans l’un des trois matériaux suivants :
  • Acier (peu couteux, rouille facilement, polluant sonore)
  • Aluminium (solide, peu oxydable, pas d’entretiens, plus lourd, plus cher)
  • Plastique (peu résistant, usable rapidement, peu bruyant)


Conclusion :


Vous connaissez maintenant Paul Smith et sa mode qui allie le classique et le décalé.
En espérant que ces détails vous permettront de faciliter vos choix en termes de vêtements pour hommes !  Maintenant c’est à vous de bien comparer !